Scroll to top

Les produits de charcuteries et votre Santé


Fode Bangoura - 29 août 2019 - 0 comments

Ce n’est une surprise pour personne, la viande, notamment la viande rouge et la charcuterie, sont sources de protéines. Constituées d’acides aminés, les protéines nous donnent de l’énergie. Les protéines animales, qu’on retrouve dans la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers, sont les mieux assimilées par le corps et ce sont les plus équilibrées en acides aminés.

La Table Ciqual de l’Agence nationale Française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), classe les aliments en fonction de leur composition nutritionnelle.

Dans celle-ci, la viande des grisons arrive en 4e position avec une teneur en protéines de 37,4g pour 100g de viande, derrière la gélatine (87,6/100g), la levure alimentaire (48/100) et le parmesan (39,4/100). De manière générale, les charcuteries et salaison sont bien positionnées. Le confit de canard représente ainsi une bonne source de protéines (30,7g/100) ainsi que le jambon sec (26,6g/100) et le saucisson sec (26,5g/100).

La charcuterie est l’une des principales sources de vitamines B1 (ou thiamine). La vitamine B1 est indispensable à l’organisme pour qu’il puisse utiliser les glucides. La vitamine B3, quant à elle, permet aux cellules de produire de l’énergie.

Sur plus de 1300 aliments contenant des vitamines B1, l’Anses, classe par exemple le jambon sec, découenné ou dégraissé en 19e position, avec 1,2mg de vitamines B1 pour 100g de jambon.

Les charcuteries sont notamment très riches en sel, qui augmente la pression artérielle et accroît les risques de développer une maladie cardiovasculaire. Elles figurent parmi les aliments les plus riches en sodium (le sel est constitué de chlorure de sodium). Le jambon sec en contient par exemple 2430mg pour 100g. Le saucisson, 1980mg/100

Related posts

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *